Nos compétences

La formation pluridisciplinaire de nos collaborateurs dans les domaines comptables, du droit des sociétés, du droit du travail, du droit fiscal, de l’informatique, nous permet d’offrir un vaste éventail de compétences : nous sommes l’interlocuteur privilégié du chef d’entreprise confronté aux choix stratégiques mais surtout à tous les problèmes quotidiens : gestion du personnel, des ressources financières, politique commerciale, optimisation fiscale…

La comptabilité

De l’organisation personnalisée de votre comptabilité à l’établissement des comptes annuels et des déclarations fiscales et sociales, vous coopérez avec nous, le plus largement possible.

Notre connaissance de l’entreprise nous permet d’effectuer nos missions avec efficacité, sans perte ni retraitement inutile d’informations. Une lettre de mission fixe, d’un commun accord, les conditions de notre collaboration, la nature et l’étendue de notre mission et notre rémunération.

Services & qualité

La qualité de nos services et la satisfaction de nos clients sont un objectif permanent. Gage de cet engagement qualité, SOFALEC est certifié ISO 9001 depuis 1999 et 9001 : 2008 depuis 2004 pour ses activités d’expertise comptable par Bureau Veritas Certification.

logo-veritas

Le contrôle légal

Certains associés de SOFALEC, experts comptables et commissaires aux comptes inscrits près la Cour d’appel de Colmar, assurent les missions légales d’audit des comptes et de vérification d’opérations particulières (commissariat aux comptes, commissariat aux apports ou aux avantages particuliers, commissariat à la fusion….). Certains sont inscrits sur la liste nationale des commissaires aux comptes habilités à contrôler les études d’administrateurs et de mandataires judiciaires dans toute la France.

La formulation d’un plan de développement est la deuxième étape incontournable en cas de création d’entreprise, elle suit l’évaluation du projet.
Le business plan est aussi utilisé lors de la mise en place de nouvelles activités.
C’est l’outil qui permet d’approfondir un projet tout au long de sa conception, de juger de sa faisabilité et de suivre la trajectoire réaliste de son évolution.
C’est également l’outil privilégié sur lequel s’appuyer pour réussir la recherche et la collecte de financement.
Le processus de formalisation, qui conduit l’entrepreneur à expliciter et à formaliser ses intentions, est d’une certaine manière le garant de la qualité et de la pertinence du business plan en tant que résultat de la réflexion. Une meilleure compréhension des activités, un éclairage clair et exhaustif des stratégies possibles, une plus grande transparence dans les décisions et leur motivation contribuent très directement à la crédibilité du plan présenté.

L’entrepreneur doit choisir un statut juridique pour son entreprise, entreprise individuelle ou société, qui sera déterminant pour les formalités de déclaration, pour son statut juridique personnel, ainsi qu’en matière fiscale, administrative ou sociale.
Créer une société consiste à donner naissance à une nouvelle personne juridiquement distincte des associés fondateurs, que l’on nomme « personne morale ».

Le bénéfice de l’entreprise est déterminé par la tenue de la comptabilité. Du résultat comptable, après quelques retraitements, découle en effet le résultat fiscal, qui sert de base d’imposition.
La comptabilité d’une entreprise commerciale, industrielle ou artisanale est tenue à partir d’une comptabilité d’engagements, c’est-à-dire en prenant en considération ses créances et ses dettes. Il n’est pas tenu compte des dates de règlement, mais de la date de la réalisation effective de l’opération. Ainsi, par exemple, une vente est rattachée à l’exercice comptable au cours duquel la marchandise est livrée, et non à celui pendant lequel le règlement de la facture est perçu. De même, si des prestations sont rendues avant la clôture d’un exercice, mais qu’elles n’ont pas encore donné lieu à facturation, elles doivent être tout de même prises en compte pour la détermination du résultat.
En revanche, les entreprises individuelles entrant dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (B.N.C.) déterminent en principe leur bénéfice d’après une comptabilité de trésorerie ; en pratique, cela concerne essentiellement les professions libérales. Seules les opérations effectivement encaissées et décaissées sont alors retenues pour le calcul du résultat.
Dans les deux cas, le résultat de l’entreprise est déterminé par la différence entre le chiffre d’affaires et l’ensemble des charges de l’entreprise. Seuls les montants hors taxes sont pris en compte, la TVA étant neutre pour l’entreprise (sauf si celle-ci n’est pas assujettie à cet impôt, comme nous le verrons plus loin).

Le statut du gérant de SARL dépend du nombre de parts qu’il détient dans la société.
Un gérant est considéré comme majoritaire s’il détient, avec son conjoint (quel que soit son régime matrimonial), son partenaire lié par un pacte civil de solidarité, ses enfants mineurs et les autres cogérants, plus de 50 % du capital de la société.
En revanche, il aura le statut de gérant minoritaire dans le cas contraire.
Selon la jurisprudence, doivent également être prises en compte les parts sociales détenues par une société contrôlée par le gérant.
La rémunération du gérant de SARL est en principe fixée par les associés en AGO (assemblée générale ordinaire). Selon les cas, cette rémunération donnera lieu au versement de cotisations sociales auprès des caisses des TNS (travailleurs non-salariés) ou auprès des caisses des salariés.

De la mise en place de moyens de suivi jusqu’à l’étude des partenaires Sofalec vous assiste étape par étape :

Création de votre entreprise
Etude de votre projet
Etablissement de votre dossier prévisionnel
Recherche des financements et des partenaires
Choix de votre statut et des options fiscales
Accomplissement des démarches et formalités
Mise en place de l’organisation administrative et comptable
Conseil en gestion ?
Etablissement de votre dossier prévisionnel
Réalisation de vos business plan
Mise en place de tableau de bord, de suivi budgétaire mensuel o Analyse de votre situation financière
Assistance et conseil dans le cadre de vos projets d’investissement o Aide au choix du mode de financement (emprunt, crédit-bail, location financière)
Accompagnement dans vos relations avec vos banques
Assistance à la recherche et l’obtention d’aides et de subventions
Conseil en restructuration de groupes de sociétés
Mise en place de solutions de financement et assistance dans vos démarches d’obtention d’emprunts et de financement
Évaluation de société ou d’entreprise
Assistance à la reprise ou au rapprochement de société ou d’entreprise
Prévention des difficultés de votre entreprise
Assistance de votre entreprise en difficulté
Conseil fiscal et en gestion de patrimoine
Réalisation d’audit patrimonial
Conseil patrimonial (optimisation, restructuration et transmission)
Préparation de votre retraite
Conseil en optimisation fiscale